Le contexte

1er bâtiment BEPOS certifié de l'enseignement supérieur en France et démonstrateur de la 3e révolution industrielle

Originellement implanté sur le campus de Lille, sciences humaines et sociales, l'Institut Universitaire de Technologie a été relocalisé depuis 1986 à Roubaix, dans un bâtiment municipal de style gothique flamand (l'ancienne poste, rond-point de l'Europe) datant des années 1930 pour lui permettre de faire face à la croissance de ses effectifs. Grâce à ce changement d'implantation, l'institut a connu un fort développement dans les années 1990/2000 avec la création d'un nouveau département et de nombreuse licences professionnelles (11 dont une en apprentissage regroupant près de 300 étudiants), nécessitant l'ouverture d'un deuxième site annexe.

30 ans après, le constat est fait que les ressources immobilières sont totalement inadaptées :

  • dispersion des locaux administratifs et d'enseignement

  • multiplicité des escaliers et des niveaux ne facilitant pas les échanges
  • manque de surface dédiée à la vie étudiante, contraignant les étudiants à occuper les axes de circulation pour travailler
  • obsolescence des locaux et inadaptation de la qualité des ambiances en termes d’architecture, de conditions thermique et acoustiques. L'immeuble peut être qualifié de "passoire thermique"

En 2009, le relogement de l'IUT avait été intégré dans l'opération Plan Campus mais les arbitrages financiers n'avaient pas permis de concrétiser cette volonté, seule une opération de relocalisation des Unités de Formation et de Recherche IMMD/LEA à Roubaix étant retenue en première tranche. Dans le cadre de son programme pluriannuel d'investissement en partenariat avec la SEM Ville Renouvelée, le Conseil d'Administration de l'Université de Lille, Droit et Santé a décidé de financer cette opération sur ses fonds propres avec la volonté d'en faire un bâtiment démonstrateur de la Troisième Révolution Industrielle (TRI) en matière de gestion environnementale et énergétique.